Se connecter pour vérifier ses messages privés
SALOON DE TALOCHE !

 Bienvenue 
                    




   
    Invité 



                                   
                                                        

         
   
La taverne
Aller à la page: <  1, 2, 367, 68, 695322, 5323, 5324  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la taverne des zumoristes Index du Forum » la taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mar 30 Oct - 20:26 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Vous connaissez le zodiaque, bien, vous connaissez l’horoscope chinois très bien aussi, mais connaissez vous l’horoscope amérindien ?
 
    
Signe de l’OURS :
6 janvier-1er février
Il représente pour les indiens la force, la sagesse, la puissance, la grand-mère et le grand-père.

Couleur : Blanc

Pierre : Quartz (beaucoup de propriétés, mais différents types de quartz, je n’ai pas trouvé une propriété générale)

Plante : le bouleau ( utilisé contre les calculs urinaires, la goutte (douleurs rhumatismales), les oedèmes)

Jour de chance : le Mercredi

 
 
 
    
L’orignal : 2 février au 3 marsIl représente le dominateur, le roi des bois, celui qui console. Couleur : argent
Pierre : Pyrite ( pierre dorée, qui stimule la mémoire et les facultés intellectuelles)

Plante : Le tremble (pas trouvé de propriétés)

Jour de chance : lundi

 
  
 

 
   marmotte : du 4 mars au 31 marsReprésente l’apprentissage, l’annonciatrice de bonnes nouvelles et du printemps
Couleur: violet

Pierre : Turquoise (pierre bleue aux pouvoirs curatifs et de protection de son porteur, curatif du fait de sa haute teneur en cuivre)

Plante : Le plantain (utilisé pour soigner l’asthme, la toux, le rhume des foins et précognisé contre la sinusite)

Jour de chance : Le jeudi

 
 
 
    
Le lièvre : 1er avril au 28 avrilReprésente la connaissance, l’entraide, celui qui sait se diriger vers un lieu sur. Couleur: Jaune
Pierre : Opale (pierre blanche, qui calme l’émotivité, mais que l’on ne doit jamais porter avec une autre pierre)

Plante : Pissenlit (plante dépurative, utilisée pour la prévention des calculs urinaires)

Jour de chance : Dimanche

 
 
 
    
L’oie blanche : 29 avril-26 maiReprésente la douceur, la pureté, la bonne route à suivre. Couleur : Bleu
Pierre : chrysolite (pierre de vitalité qui stimule et tonifie)

Plante : Trille (fleur printanière dont le rhizome, c’est à dire la racine, était employée par les indiens en cataplasmes sur les tumeurs et les ulcères.

Jour de chance : Vendredi

 
 

 
   
Le Saumon : 27 mai- 23 juin Représente la détermination, la force et la fertilité. Couleur : Le vert
Pierre : Agathe (aux effets apaisants)

Plante : Achillée ( propriétés antiseptiques et cicatrisante)

Jour de chance : Jeudi

 
 
 
    
Le chevreuil : 24 juin au 22 juilletRéprésente la douceur, méditation, ainsi que la quiétude. Couleur : Le rose
Pierre : Le jade (propriétés apaisantes mais différentes suivant la couleur de la pierre, un ton blanc pour le système nerveux, un ton mauve et lilas pour l’équilibre cardiaque et émotionnel, le vert a un effet curatif sur le corps)

Plante : La rose sauvage.

Jour de chance : Lundi

 
 
 
    
L’Aigle : 23 juillet au 19 aoutReprésent l’observation venant du ciel on s’en serait douté, justice et la conscience Couleur : rouge
pierre : Rubis (pierre rouge, ses vibrations stimulent, réchauffent et régularisent la circulation dans la totalité du réseau sanguin, mais déconseillé aux cardiaques, coléreux et sanguins)

Plante : Framboisier (aux vertus diurétique et dépuratives, les indiens l’utilisaient contre la dyssentrie avec une décoction des racines, mais l’association de son écorce interne avec la rose sauvage servait à combattre les inflammations des yeux et des cataractes).

Jour de chance : Samedi

 
 
 
    
La tortue : Du 20 aout au 16 septembreReprésente la mère, la naissance, le commencement de toute chose. Couleur : Pourpre
Pierre : Améthyste ( pierre de sagesse et de l’humilité, les indiens l’utilisait contre les maux de tête).

Plante : Violette (outre la beauté de cette fleur, elle a des propriétés antiseptiques, utilisée pour soulager et guérir les blessures, le liquide extrait des fleurs a des propriétés expectorantes, mais une consommation excessive peut causer des vomissements.

Jour de chance : Dimanche.

 
 
 
    
Le bernache : 17 septembre au 14 octobre (oie sauvage des régions nordiques) : Représente le regroupement, l’esprit d’équipe et l’automne.Couleur : BrunPierre : Jaspe
Plante : Ail des bois (Fait baisser la tension artérielle et prévient l’astériosclérose, soulage les douleurs d’estomacs, facilite la digestion. Utilisée pour les diarrhées, cooliques, aussi en vermifuge.
Jour de chance : Mardi

 
 
 
    
Le castor : 15 octobre au 11 novembre Représente le bâtisseur, l’infatiguable, et l’économe.
Couleur : Orange

Pierre : Malachite (porter la malachite était un gage de sommeil sans trouble).

Plante : Chardon (le chardon marie est connu pour guérir les problèmes de foie (hépathiques), ou du moins les soulager).

Jour de chance : Lundi

 
 
 
    
Le Renard : Du 12 novembre au 9 décembre Représente la flatterie, le flair et celui qui devine(perspicacité).
Couleur : Le noir

Pierre : Obsidienne (pierre noire d’origine volcanique, les indiens lui attribuaient le pouvoir d’améliorer l’acuité de la vue et d’aiguiser la vision intérieure).

Plante : Epinette (ressemblant beaucoup au sapin, utilisé pour traiter les blessures mais aussi l’acnée et l’excema, et les varices).

Jour de chance : vendredi

 
 
     
La loutre : Du 10 décembre au 5 janvier Représente l’engouement, l’ha
La loutre : Du 10 décembre au 5 janvier Représente l’engouement, l'harmonie, et l’entente.
Couleur : Magenta

Pierre : Lapis-lazuli ( pierre bleue, en poudre soignait les affections occulaires, utilisée comme un puissant aphrodisiaque).

Plante : Le mélèze (utilisée pour un système immunitaire défaillant, les affections ORl récidivante, et affections respiratoires.

Jour de chance : Le lundi.

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Publicité :.


MessagePosté le: Mar 30 Oct - 20:26 (2012)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mar 30 Oct - 20:40 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Bonne nuit à tous !

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Cesarion :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 6 394
Localisation: Normandie
MessagePosté le: Mar 30 Oct - 21:00 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Bonne soirée à tous , au coin du feu et ou de la télé ...



et bonne nuit ... bien au chaud ( nous qui avons cette chance ) ...

Image du Blog virtuellife.centerblog.net


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: MARTIN :.
Invité


Hors ligne

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 22:50 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Holala!!!!!...............c'est pas une taverne ...............fermée à 21h!!.............peut-être le froid????????.................bonne nuit malgré tout à vous tous..............je sors sur la pointe des pieds pour ne pas vous réveiller!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 05:42 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
bonjour à tous et bonne journée. Salut poto Charly

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=UVus1OiwLgk

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 05:44 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant


Un vieil homme était assis dans sa hutte, situé au bord d'un ruisseau gelé. C'était la fin de l'hiver, l'air n'était pas si froid et son feu était pratiquement éteint. Il était seul, ces longs cheveux étaient blancs et le seul bruit était celui de la tempête qui balayaient la neige qui était tombée récemment.
Un jour, alors que son feu était en train de mourir, un beau jeune homme entra dans la hutte. Ses joues étaient rouges et ses yeux pétillaient. Il marchait d'un pas rapide et léger et portait des fleurs odorantes à sa main.
" Ah mon fils, dit le vieil homme, je suis heureux de te voir, entre, raconte moi tes aventures et parle moi des pays que tu as traversés. Je te raconterai mes plus beaux exploits et tu feras de même et nous nous amuserons bien!"
L'homme extraya de son sac une étrange pipe qu'il remplit de tabac et la tendit à son invité. Ils fumèrent tous les deux et commencèrent à raconter leurs histoires.
"Je suis Peboan, l'esprit de l'hiver, dit le vieil homme, je souffle et les ruisseaux deviennent immobiles. Les eaux gèlent et deviennent aussi dures que des pierres."
"Je suis Seegwun, l'Esprit du printemps, répondit le jeune homme, je souffle et les fleurs éclosent dans les prés et dans les bois."
"Je secoue mes mèches de cheveu, dit le vieil homme, et la neige couvre la terre. Les feuilles tombent des arbres et mon souffle les balaye. Les oiseaux s'envolent vers des pays lointains et les animaux se cachent pour se protéger du froid."
"Je secoue mes tresses, dit le jeune homme, et des averses chaudes de pluies douces tombent sur la terre. Les fleurs lèvent leurs têtes du sol, et l'herbe devient plus épaisse et verte. Ma voix rappelle les oiseaux, et ils arrivent en volant joyeusement des pays du sud. La chaleur de mon souffle fait couler à nouveau les ruisseaux, qui entonnent des chants d'été. La musique emplit les bosquets que je traverse et toute la Nature est en joie."
Et pendant qu'ils conversaient, un merveilleux changement se produisit.
Le Soleil commença à se lever, une douce chaleur enveloppa lentement la place.
Peboan, l'Esprit de l'hiver, devint silencieux, sa tête s'affaissa et la neige à l'extérieur de la hutte fondit. Seegwun, l'Esprit du printemps, devint plus radieux et se leva gaiement.
Le rouge-gorge et l'oiseau bleu commencèrent à chanter au dessus de la hutte, le ruisseau fit entendre son murmure et l'odeur des fleurs parfumèrent l'atmosphère.
La hutte disparut lentement et Peboan s'enfonça et disparu dans les eaux du petit ruisseau, c'est ainsi que partit l'Esprit de l'hiver et les enfants indiens purent cueillir les premières fleurs délicatement parfumées, et découvrir la beauté du printemps.

Légende chippewa

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 05:50 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant


Edward Sherrif CURTIS
Une vie dédiée aux Indiens d’Amérique du Nord


J'avais envie de tirer de l'oubli et de rendre un hommage à Edward Sherrif Curtis, qui a cherché pendant toute son existence à dépeindre et faire connaître la réalité des "Native Americans". Il a été écrit un ouvrage "Visions of a Vanishing Race" (visions d’une race en voie de disparition) qui présente les plus belles photos de Curtis et les textes de sa fille Florence Curtis Graybill.
L’objectif majeur de Curtis était de laisser un témoignage précis et réel de civilisations et de cultures indiennes qui étaient en train de mourir et de disparaître devant ses yeux. Et ceci à une époque où cela importait peu, où l'indien était encore considéré comme quantité négligeable avant que l'amérique découvre qu'il pouvait être une attraction touristique.  C'est sans doute ironique de ma part mais c'est ainsi, un intérêt pour la culture amérindienne, n'est né que lorsqu'on a compris que cela pouvait rapporter...






Ainsi, écrit-il dans son introduction au volume 1 de son "The North American Indian" en 1907:
« les changements, qui sont intervenus dans pratiquement toutes les phases de la vie des Indiens, au cours des années récentes, ont été si importants qu’il était temps de collecter le maximum d’informations et de prendre le plus de photos afin d’éviter que tout cela soit perdu pour toujours. La disparition de chaque vieil homme ou de chaque femme âgée signifiait la fin de traditions ancestrales et la perte de la connaissance des rites sacrés que personne d’autre ne pouvait connaître, et par conséquent, celle d’informations qui devaient être rassemblées pour les générations futures. Ces informations respectant scrupuleusement les styles de vie d’une des plus grandes races de l’humanité devaient être collectées immédiatement sinon la possibilité de le faire aurait été perdue pour toujours.
C’est cette exigence qui a inspiré ma tâche… »

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 05:52 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant




Le studio photo d’ Edward Sherrif Curtis à Seattle était un endroit réputé où les jeunes filles de la bonne société venaient pour un portrait avantageux. Mais en marge de cette activité, Edward Sherrif CURTIS était très souvent à l’extérieur, pour prendre des photos d’Indiens. En effet celui-ci avait été fasciné pour la première fois par les Indiens lorsqu’il fit le portrait de "Princesse Angeline", la fille âgée du Chef Sealth ( qui donna son nom à Seattle) et lorsqu’il la photographia en train de déterrer des palourdes près de la cabane dans laquelle elle vivait désormais. Les sujets indiens l’attirèrent encore plus lorsqu’il visita la réserve de Tulalip. Après avoir photographié des indiens pendant 3 saisons, il envoya ses plus belles photos pour une exposition du National Photographic et remporta une série de prix lorsque cette exposition fit le tour du Monde….
Par ailleurs il accompagnait des scientifiques et des personnalités pour des expéditions dans la région dominée par le Mont Rainier, c’est dans ce cadre qu’il rencontra en 1898 le magnat des chemins de fer E.H.Harriman qui l’invita à être le photographe officiel d’une exploration en Alaska prévue l’été suivant.






L’année suivante, Curtis rendit visite aux Indiens Blackfoot du Montana à l’invitation de George Bird Grinnel qui après 20 années passées auprès de cette tribu était appelé le "Père du peuple Blackfoot". Ce fut une expérience cruciale pour Curtis qui avec son ami put découvrir du haut d’un escarpement dominant la vallée des milliers d’Indiens se réunissant dans la réserve Piegan pour leur danse annuelle du Soleil. Aucune maison, aucune barrière ne gâchaient le paysage formé de prairies ondoyantes jusqu’aux Montagnes Rocheuses et couvertes de tipis.
Pour sa fille Florence Curtis Graybill, cette scène impressionna fortement Curtis qui en parla souvent dans les années qui suivirent. Pour la plupart des gens ce n’était qu’un rassemblement d’Indiens, mais pour lui c’était quelque chose que l’on ne pourrait plus voir rapidement.





Le jour allait vite venir où les indiens traditionnels seraient tous disparus...
10 jours plus tard Curtis était au travail avec son appareil parmi les Hopis de l’Arizona du sud. car sa décision était prise, il réaliserait une histoire photographique des Indiens d’Amérique. A l’été 1904, Curtis fut encouragé dans son entreprise par le Président des USA, Theodore Roosevelt, qui l’avait invité à Sagamore Hill, sa résidence d’été, près d’Oyster Bay dans l’Etat de New-York afin qu’il prenne sa famille en photo, car il avait découvert le talent de l’artiste Curtis par la presse.
 Theodore Roosevelt avait passé de nombreuses années dans le Dakota au contact des Indiens qu’il soutenait. Il admira les photos d’Indiens faites par Curtis et lui proposa de l’aider dans son aventure.
Cette aventure conduisit Curtis à étudier plus de 80 tribus, à prendre 40000 photos, à écrire des milliers de pages. La tâche qui l’attendait serait rythmée par des journées de 16h, tous les jours de l’année sans vacances, et le ferait passer, sans qu’il s’en rende compte, de jeune à vieil homme.
Les indiens le nommèrent "celui qui ne prend jamais le temps de jouer"

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 05:52 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant




Dés le début Curtis savait une chose sur la façon dont il devait entreprendre son travail...
« Je pris deux résolutions, d’une part que les images soient le résultat des méthodes les plus modernes et d’une taille suffisante pour que l’on puisse en étudier les détails et d’autre part et surtout qu’aucune de ces photos ne dénote un quelconque signe de civilisation, que ce soit un élément de vêtement, de paysage ou de décor. Ces images devaient être pour les générations futures  l’exacte transcription de la vie des Indiens telle qu’elle était avant l’arrivée des visages pâles … »
Tout n’alla pas pour le mieux au début, surtout parce que Curtis connaissait finalement peu de choses sur les Indiens. Certains lui tirèrent dessus. Des foules se formaient devant ces objectifs. Un jour un Indien chevauchant un cheval lui passa presque sur le corps. Un autre balança des poignées de sable sur son appareil ce qui mit en furie Curtis qui poursuivit aussitôt l’Indien avec un couteau.






Mais en montrant qu’il n’était pas lâche, en étant naturel, en devenant l’ami des enfants et en apprenant à vivre avec les Indiens Curtis obtint enfin leur respect .
Un jour il déclara : « un Indien est comme un enfant, il sait instinctivement si on l’aime ou si on est condescendant avec lui. Les Indiens savaient que je les aimais et que j’essayais de faire quelque chose pour eux ».
Quelques années plus tard il dit à un journaliste du New York Times : « beaucoup d’Indiens non seulement sont prêts à aider mais ils en en ont envie, ils ont compris que mon travail serait un mémorial permanent pour leur race, le message passe entre les tribus et tous les chefs, même les plus réticents, veulent ma visite… »
Ainsi, le chef Aigle Noir des Assiniboin qui était un vieillard de 90 ans n’avait jamais dit un mot au sujet de son peuple à un visage pâle. Le premier jour de l’arrivée de Curtis dans sa tribu, il se montra agressif et réservé, refusant même d’être pris en photo. Puis dans la nuit, vers 3h du matin, il alla dans entra dans la tente de Curtis, le réveilla d’un coup dur à l’épaule :
« je veux que ton livre parle d’Aigle Noir ».






Un  autre jour il rencontra pendant un orage un Medecine Man qui lui avait promis de lui révéler  certains secrets sur un rite, voyant que l’Indien lui cachait des choses il lui dit :
« les dieux vont être en contre toi parce que tu me mens .. » A ce moment précis, un éclair suivi d’un puissant coup de tonnerre déchira le ciel « tu vois bien, ils sont vraiment en  » Alors l’homme saisit une peau blanche de bison, monta sur le toit de sa case, l’agita vers le ciel et implora les dieux de lui pardonner. En redescendant il raconta l’histoire qu’était venu chercher Curtis auprès de lui !
Pour Curtis, la clé de la confiance des Indiens était la religion. Il comprenait pourquoi ils étaient réticents à en parler. En 1908, il dit à un reporter du Washington Star : « si les gens instruits n’aiment pas se confier sur leurs croyances, que pouvons nous espérer de ces hommes à qui les blancs disent que leurs dieux n’existent pas, et que leurs superstitions sont enfantines et fausses.. »






Curtis étudia les religions des Indiens et devint très savant sur le sujet. Si la conversation était lente à démarrer, il disait une chose qu’il savait fausse à son interlocuteur, ce qui provoquait toujours une correction. L’Indien lui expliquait alors la réalité de sa religion et continuait la conversation sans réserves.
Les Indiens sentaient que Curtis était un ami qui comprenait leur culture et leurs traditions et partageait pleinement les paroles d’Elan Noir de la tribu des Sioux Oglala qui avait l’habitude de dire : « toutes les choses sont l’œuvre du Grand Esprit ; il est dans toutes les choses : les arbres, les herbes, les rivières, les montagnes, ainsi que chez les animaux à quatre pattes et les peuples qui ont des ailes… ».






Theodore Roosevelt put ainsi écrire dans un avant-propos d’un de ses ouvrages :
« Mr Curtis a pu faire ce qu’aucun autre homme n’avait pu faire, il a saisi les éléments de cette vie spirituelle si étrange des Indiens en allant dans les recoins les plus intimes de leur vie, là où les hommes blancs n’ont jamais été acceptés.. »

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: charly74 :.
Invité


Hors ligne

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 05:57 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Bonjour à toutes  et à tous Laughing

Salut kuruk Laughing  et bonne journée

Une pensée pour une amie


http://youtu.be/os38AuyupPU


Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 06:08 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Entre les chats Jedi et l'ourson majorette http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HmyM-pzsDnY
Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: charly74 :.
Invité


Hors ligne

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 06:13 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Ce matin à 8 h



Alors à plus .......................


Revenir en haut
.: angelus 10 :.
Invité


Hors ligne

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 06:14 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant




Bonjour Kuruk, Charly et ceux qui viendront après

fait pas chaud alors je ne traine pas et vais sous la couette de ce pas .


Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 06:20 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
Bonjour-nuit Ange et ceci pour toi http://ak.imgag.com/imgag/product/preview/flash/bws8Shell.swf?ihost=http://…
Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Kuruk :.


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 4 828
MessagePosté le: Mer 31 Oct - 06:25 (2012)    Sujet du message: La taverne Répondre en citant
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4voeUXDWKL0



A ce soir et bonne journée à tous.

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... là où sont mes pieds, je suis à ma place. En amérindien : "thalépiédanslésabo"...!


Revenir en haut
.: Contenu Sponsorisé :.


MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:08 (2017)    Sujet du message: La taverne
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la taverne des zumoristes Index du Forum » la taverne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 367, 68, 695322, 5323, 5324  >
Page 68 sur 5324

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by Taloche Town © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com