Se connecter pour vérifier ses messages privés
SALOON DE TALOCHE !

 Bienvenue 
                    




   
    Invité 



                                   
                                                        

         
   
le ptit coin de la politique sans polémiques.
Aller à la page: <  1, 2, 323, 24, 2555, 56, 57  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la taverne des zumoristes Index du Forum » Technique et râlage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
.: sorryman :.


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 4 533
Localisation: là ou ailleurs
MessagePosté le: Dim 26 Jan - 14:56 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
 

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
... j' irai revoir ma normandie, la,la,la


Revenir en haut
.: Publicité :.


MessagePosté le: Dim 26 Jan - 14:56 (2014)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
.: CHARLY.74 :.


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2013
Messages: 4 618
Localisation: La Yaute
MessagePosté le: Lun 27 Jan - 18:16 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
L'après Hollande


Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
...Tout le monde sait tout sur tout, mais moi je ne sais pas !!!


Revenir en haut
.: CHARLY.74 :.


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2013
Messages: 4 618
Localisation: La Yaute
MessagePosté le: Mar 28 Jan - 05:54 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
Diminution de l'augmentation pour la stabilisation
de l'augmentation, donc nous allons stabiliser l'augmentation.
=
Plus tu cours moins vite moins t'avances plus vite... Et si on arrêtait de courir?!!?

  


Courage nous allons y arriver, mais moins vite.

C'est simplement se foutre de notre gueule !
Le chômage augmente et c'est tout.

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
...Tout le monde sait tout sur tout, mais moi je ne sais pas !!!


Revenir en haut
.: lifetears :.


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 8 198
Localisation: capitale de l'Europe
MessagePosté le: Mar 28 Jan - 19:42 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
et s'il a baissé avant c'est les radiations et les emplois aidés qui de plus sont temporaires


comme dit ce n'est pas maday maday, l'emploi, avec les 30 millions mais medef, medef  puisqu'ils en demandent 60 au minima pour relancer l'économie, quid des grandes sociétés installées à coup de millions d'aides de l'état et qui se barrent ensuite, quid des sociétés qui pourtant font des profits et qui délocalisent laissant les employés sur le carreau et l'état payer les allocations chômage, les plans de reclassement et même souvent les indemnités, quid de total et ses milliards de bénéfices et aucun impôts en France, quid des Edf, Sncf, aux actionnaires gourmands et qui ensuite demandent des aides exponentielles afin de préserver les installations ou de palier aux investissements pour le futur non faits par eux car les dividendes pour les actionnaires ou les parachutes et autres ont primes. 

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
the world ! wait and see


Revenir en haut
.: Lapeste :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 26 699
Localisation: Hte Saône
MessagePosté le: Mer 29 Jan - 11:22 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
La maladie du Président

CHRONIQUE de Stéphant GUILLON

Peu de gens le savent, mais le président de la République (caramel mou) souffre depuis longtemps d’'affablite aiguë, une maladie rare découverte au Canada par le professeur Fellows. L'’affablite (de «affable») entraîne chez le malade une dégénérescence du pouvoir de décision : «effrayé à l'’idée de déplaire, le sujet hésite, oscille, balbutie et agit sans jamais trancher». Ce trouble lié à une lésion du cortex orbito-frontal frappe très tôt le jeune François.
 
Traumatisé par un père d’'extrême droite, qui en 1968 oblige toute la famille à quitter Rouen pour déménager à Paris, l'’enfant (qui doit abandonner ses jouets et tous ses copains) jure au cerisier du jardin de ne jamais heurter personne. Pour le petit provincial, l’'arrivée à Paris provoque un choc : avec ses lunettes de vue et son sourire d’'ange, il devient vite la risée des cours de récré. D'’accord avec tout le monde, incapable de choisir une bande, on le surnomme «D anessa», célèbre crème dessert des années 60. François tergiverse en permanence : sport ou étude, vélo ou patin, fille ou garçon… Danessa ou Dalida ? Ses premières amours sont compliquées, il ne sait pas dire non. François multiplie les volte-face.
 
En 1976, alors qu'’il réussit à se faire réformer du service militaire, il change d'’avis, fait annuler la décision et décroche le grade de lieutenant de réserve (de réserve… il n'’est pas certain de vouloir être lieutenant à part entière).
 
Inquiète, sa mère, Nicole, assistante sociale, le pousse à faire un métier où il n’'y a aucune décision importante à prendre. Lorsque François lui annonce qu'’il veut être commandant de bord, elle est catastrophée : «Sur un Paris-New York, si un passager souhaite atterrir à Hawaï, François est capable de détourner l’'avion pour le satisfaire.» Au grand soulagement de Nicole et de l’'histoire du transport aérien, une sévère myopie empêche notre héros de réaliser son rêve. Qu’'à cela ne tienne, il fera de la politique ! Nicole est effondrée.
 
Sitôt admis à l'’ENA, il tombe sous le charme de la jeune Ségolène. Fille de militaire, mademoiselle Royal (baptisée «Miss Glaçon» par ses camarades de promotion) a l'’habitude de commander. Ravi, François se tient au garde-à-vous.
 
Trente-cinq ans de bonheur et une sexualité sous les ordres exclusifs de Ségolène : «A mon commandement, présentez arme… Fixe ! En avant marche… Repos !»Quatre enfants, mais pas de mariage, Ségolène n’'a jamais voulu s'’y risquer. Au maire qui aurait demandé à François s'’il voulait la prendre pour épouse, il aurait été capable de répondre «peut-être».
 
Au début des années 2000, François rencontre une femme encore plus autoritaire que Ségolène : Valérie Trierweiler, une vraie tweeteuse, une mante religieuse prête à avaler son partenaire après s’'être accouplée. Ségolène menace, tempête, rien n’'y fait. Pendant des années, François hésite, passe de l'’une à l’'autre, confond leurs prénoms, demande à revenir… mais, épuisée, Miss Glaçon coupe définitivement les ponts en 2007. François ne choisit pas, on choisit pour lui. Une attitude qu'’il reproduit en politique.
A chaque élection gagnée, la joie de son entourage se teinte d’'inquiétude, les commentaires vont bon train : «A Tulle, s’'il hésite entre faire construire un rond-point ou un tunnel, il fait faire les deux, l’'automobiliste a l’'embarras du choix… mais Tulle n’'est pas la France !» Longtemps, Nicole, sa maman, suppliera ses proches de ne jamais lui donner les codes nucléaires s'’il devient un jour président. «François n’'est pas va-t-en-guerre, mais pour faire plaisir, il est capable de tout.»
 
Aujourd’hui, François est devenu président… . Avec le stress lié à sa fonction, les crises d'’affablite s'’accentuent : intervenir ou pas, Brégançon ou la Lanterne, cour d’'honneur ou grille du coq, droite ou gauche, Valls ou Montebourg ? (prenez les deux ont susurré ses proches, comme ça, vous n'’aurez pas à choisir). Tout est sujet à discussion. Pour son premier sommet européen à Bruxelles, il part en train, mais revient en voiture : ne froisser ni la SNCF ni son chauffeur. Même chose pour son régime. François veut ménager son cuisinier et son diététicien, alors il choisit d’'être gros six mois sur douze.
 
Heureusement que Ségolène et Valérie détestent toutes deux les cheveux blancs, sinon il se serait teint la moitié du crâne, se lamente un proche. Caractéristique de l ’'affablite : plus les décisions à prendre sont cruciales, plus les symptômes sont aigus.«On passe notre temps à faire tampon, se lamente un ministre en off. Le Président fait voter le mariage gay, mais accorde une liberté de conscience aux maires. Pareil pour l’'affaire Cahuzac : François savait depuis des mois, mais ne voulait pas faire de peine à l’'ami Jérôme, "saura-t-il rebondir, retrouver un travail, ne pourrait-on pas lui financer une clinique d’'implants capillaires".
 
Quant à l’'affaire Léonarda, les Français ne connaîtront jamais toute la vérité. Il souhaitait l’'adopter avec Valérie, l'’héberger à l'’Elysée, la prendre en garde alternée : quinze jours à l’'Elysée, quinze jours au Kosovo… On n’'a pas pu l’'empêcher de parler, mais on a limité une partie du désastre.»
 

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
... .
...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: Lapeste :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 26 699
Localisation: Hte Saône
MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 17:58 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
















Image du Blog virtuellife.centerblog.net
... .
...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: Cesarion :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 6 394
Localisation: Normandie
MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 19:56 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant

Image du Blog virtuellife.centerblog.net


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: CHARLY.74 :.


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2013
Messages: 4 618
Localisation: La Yaute
MessagePosté le: Ven 31 Jan - 16:57 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
 La 39ème cérémonie des César aura lieu le 28 février prochain

 Dans la liste de :
 Meilleure actrice dans un second rôle

  Julie Gayet dans Quai d'Orsay


 Oter moi d'un doute elle l'a pas déjà eu dans Quai  de l'Elysée  ?

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
...Tout le monde sait tout sur tout, mais moi je ne sais pas !!!


Revenir en haut
.: lifetears :.


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 8 198
Localisation: capitale de l'Europe
MessagePosté le: Ven 31 Jan - 18:13 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
L'actrice qui fait la une des médias depuis trois semaines est de nouveau sous les projecteurs. Elle est nommée pour le césar du meilleur second rôle... face à la belle-mère de Nicolas Sarkozy, Marisa Borini.
Si Alain Terzian, président de l'académie des Césars, voulait créer du buzz autour de la cérémonie du 28 février prochain à Paris, il n'aurait pas mieux su s'y prendre. Ce matin, il a annoncé que Julie Gayet figurait parmi les nommés aux Césars pour la meilleure actrice dans un second rôle (!) dans le film Quai d'Orsay, de Bertrand Tavernier. Dans ce long-métrage, l'actrice interprète la «conseillère» Afrique du cabinet du ministre des Affaires étrangères, joué par Thierry Lhermitte. Et comme si cela ne suffisait pas, Julie Gayet sera en compétition avec... Marisa Borini, la mère deCarla Bruni (!), pour son rôle dans Un château en Italie de Valeria Bruni Tedeschi. 

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
the world ! wait and see


Revenir en haut
.: Lapeste :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 26 699
Localisation: Hte Saône
MessagePosté le: Sam 1 Fév - 12:38 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
Incroyable mais vrai !
> >  
> >
Le tableau fait un effet bœuf : il a fallu 2 pleines pages au « Monde » (4/9) pour recenser tous les impôts créés entre 2011 et 2013 par Sarkozy et Hollande.
Hollande et Sarkozy ont créé, en tout, 84 nouveaux impôts. L’enfer fiscal, ce n’est pas l’autre, c’est les deux… La palme de la créativité revient à Sarkozy, qui a « joué » sur 67taxes, soit en les augmentant, soit en les créant de toutes pièces: taxe sur les contrats d’assurance-vie, sur les box Internet-téléphone-télévision, sur les réserves des compagnies d’assurances…
Mais en volume, c’est kif-kif. Sur 60 milliards d’impôts supplémentaires mis sur le dos des particuliers et des entreprises, la moitié est le fait de Sarkozy et l’autre de Hollande. C’est une compétition ?
Source: Observatoiredessubventions.com
1 Taxe forfait social
> > > > > > > 1bis Taxe forfait social
> > > > > > > 1ter Taxe forfait social
> > > > > > > 2 Taxe niches fiscales
> > > > > > > 3 Taxe intérêts d’emprunt
> > > > > > > 3bis Taxe intérêts d’emprunt
> > > > > > > 4 Taxe plus-value mobilières
> > > > > > > 4bis Taxe sur les plus-values mobilières
> > > > > > > 4ter Taxe sur les plus-values mobilières
> > > > > > > 5 Taxe accident du travail
> > > > > > > 6 Taxe forfait hospitalier
> > > > > > > 7 Taxe assurance-vie
> > > > > > > 8 Taxe Indemnités de fin de carrière
> > > > > > > 9 Taxe mutuelle santé
> > > > > > > 9bis Taxe mutuelle santé
> > > > > > > 10 Taxe carbone
> > > > > > > 11 Taxe des sociétés de création de jeux vidéo
> > > > > > > 12 Taxe européenne sur la vente des droits d’émission de gaz à effet de serre
> > > > > > > 13 Taxe bonus
> > > > > > > 14 Taxe cotisation locale d’activité
> > > > > > > 15 Taxe cotisation complémentaire
> > > > > > > 16 Taxe des entreprises de réseau
> > > > > > > 17 Taxe européenne sur les banques
> > > > > > > 18 Taxe du rail
> > > > > > > 19 Taxe pour les poids lourds de plus de 12 tonnes
> > > > > > > 20 Taxe autoroute
> > > > > > > 21 Taxe radar
> > > > > > > 22 Taxe sur les jeux en ligne
> > > > > > > 23 Taxe universitaire
> > > > > > > 24 Taxe sur l’ISF
> > > > > > > 24bis Taxe sur l’ISF
> > > > > > > 25 Taxe sur les amendes
> > > > > > > 26 Taxe sur le kilowatt automobile
> > > > > > > 27 Taxe de la loi HPST (hôpital patient santé, territoire)
> > > > > > > 28 Taxe déremboursement de certains médicaments
> > > > > > > 29 Taxe cotisations retraite
> > > > > > > 30 Taxe sur les cigarettes
> > > > > > > 30bis Taxe sur les cigarettes
> > > > > > > 30ter Taxe sur les Cigarettes
> > > > > > > 31 Taxe Assurances (multirisques habitation, automobile)
> > > > > > > 32 Taxe Tobin, le retour
> > > > > > > 32bis Taxe Tobin, le retour se confirme
> > > > > > > 33 Taxe sur les enseignes publicitaires
> > > > > > > 34 Taxe sur les droits à la retraite des apprentis
> > > > > > > 35 Taxe sur les veuves et veufs ayant un enfant à charge
> > > > > > > 36 Taxe boîte aux lettres
> > > > > > > 37 Taxe sur les motos
> > > > > > > 38 Taxe dépendance
> > > > > > > 38bis Taxe dépendance
> > > > > > > 39 Taxe fin de l’exonération de TVA pour les terrains à bâtir
> > > > > > > 40 Taxe dividendes et produits de placement à revenu fixe.
> > > > > > > 41 Taxe mondiale sur les banques
> > > > > > > 42 Taxe sur le gaz
> > > > > > > 42bis Taxe usine à gaz
> > > > > > > 43 Taxe sur les vaches cradingues
> > > > > > > 44 Taxe transport de vin
> > > > > > > 45 Taxe sur les PV immobilières
> > > > > > > 46 Taxe incendie
> > > > > > > 47 Taxe ampoule
> > > > > > > 48 Taxe parent isolé
> > > > > > > 49 Taxe obligation d’affichage des consignes de sécurité en cas d’incendie
> > > > > > > 50 Taxe malus automobile
> > > > > > > 51 Taxe TVA réduite sur les climatiseurs supprimée
> > > > > > > 52 Taxe majoration de 25% du bénéfice en l’absence d’adhésion à une AGA
> > > > > > > 53 Taxe telecom
> > > > > > > 54 Taxe TVA sociale
> > > > > > > 55 Taxe sur les ramettes
> > > > > > > 56 Taxe générale sur les activités polluantes
> > > > > > > 57 Taxe cotisation patronale
> > > > > > > 58 Taxe de télé-déclaration d’impôts
> > > > > > > 59 Taxe ticket resto
> > > > > > > 60 Taxe des pôles de compétitivité
> > > > > > > 61 Taxe sur les banques
> > > > > > > 62 Taxe SPRE
> > > > > > > 63 Taxe radio : IFER
> > > > > > > 64 Taxe sur les feuilles de soins
> > > > > > > 65 Taxe sur les points du permis de conduire
> > > > > > > 66 Taxe timbre
> > > > > > > 67 Taxe ANC
> > > > > > > 68 Taxe Grand Paris
> > > > > > > 69 Taxe sur les terrains agricoles constructibles
> > > > > > > 70 Taxe retraites « chapeaux »
> > > > > > > 70bis Taxe retraite chapeau
> > > > > > > 71 Taxe sur les hauts revenus
> > > > > > > 71bis Taxe sur les hauts revenus
> > > > > > > 72 Taxe sur les services de restauration
> > > > > > > 73 Taxe fée électricité
> > > > > > > 74 Taxe péage urbain
> > > > > > > 75 Taxe fibre optique
> > > > > > > 76 Taxe SNCF
> > > > > > > 77 Taxe des sans-papiers
> > > > > > > 78 Taxe des lycées français
> > > > > > > 79 Taxe du refus scolaire
> > > > > > > 80 Taxe sur les livres scolaires
> > > > > > > 81 Taxe sur les otages
> > > > > > > 82 Taxe passeport biométrique
> > > > > > > 83 Taxe de balayage
> > > > > > > 84 Taxe sur les droits d’inscription
> > > > > > > 85 Taxe ticket RU
> > > > > > > 86 Taxe AAH
> > > > > > > 87 Taxe des aidants
> > > > > > > 88 Taxe aide à domicile
> > > > > > > 89 Taxe emploi aidé
> > > > > > > 90 Taxe TVA
> > > > > > > 91 Taxe LMA
> > > > > > > 92 Taxe Velib’
> > > > > > > 93 Taxe foncière pour les terrains à bâtir
> > > > > > > 94 Taxe « triple play »
> > > > > > > 95 Taxe photovoltaïque pour les pro
> > > > > > > 96 Taxe France Telecom
> > > > > > > 97 Taxe assurance auto
> > > > > > > 98 Taxe d’habitation
> > > > > > > 99 Taxe sur les chiens dangereux
> > > > > > > 100 Taxe à la sortie
> > > > > > > 101 Taxe taxi
> > > > > > > 102 Taxe sur les travaux de rénovation
> > > > > > > 103 Taxe photovoltaïque pour les particuliers
> > > > > > > 104 Taxe loi Scellier
> > > > > > > 105 Taxe sur l’intérim
> > > > > > > 106 Taxe pass-foncier
> > > > > > > 107 Taxe ambulance
> > > > > > > 108 Taxe ticket modérateur
> > > > > > > 109 – 112 Taxes outre mer (4 niches)
> > > > > > > 113-115 Taxes immobilier de loisir (3niches)
> > > > > > > 116 Taxe souscriptions au capital des sociétés non cotées
> > > > > > > 117 Taxe souscriptions de parts de FCPI
> > > > > > > 118 Taxe souscriptions de parts de FIP
> > > > > > > 119 Taxe investissements dans des résidences hôtelières à vocation sociale
> > > > > > > 120 Taxe SOFICA
> > > > > > > 121 Taxe investissements forestiers
> > > > > > > 122 Taxe travaux mobiliers classés
> > > > > > > 123 Taxe Malraux
> > > > > > > 124 Taxe Sofipêche
> > > > > > > 125 Taxe compte épargne codéveloppement
> > > > > > > 126 Taxe Loi Bouvard LMNP
> > > > > > > 127 Taxe protection du patrimoine naturel
> > > > > > > 128 Taxe prévention du risque technologique
> > > > > > > 129 Taxe assurance pour loyers impayés
> > > > > > > 130 Taxe jeunes mariés
> > > > > > > 131 Taxe actes hospitaliers
> > > > > > > 132 Taxe ALD 30
> > > > > > > 133 Taxe aide au logement
> > > > > > > 134 Taxe prestation d’accueil du jeune enfant
> > > > > > > 135 Taxe des sommes versées à des salariés par des tiers à l’employeur habituel
> > > > > > > 136 Taxe de la VAD
> > > > > > > 137 Taxe allocations familiales
> > > > > > > 138 Taxe suppression de la TVA à 5,5% dans la restauration
> > > > > > > 139 Taxe sur les successions
> > > > > > > 140 Taxe IFA
> > > > > > > 141 Taxe crédit-impôt-recherche
> > > > > > > 142. Le gouvernement donne son feu vert à une hausse de l’électricité en janvier 2011
> > > > > > > 143 Redevance Télé : les sénateurs veulent étendre son paiement à tous les récepteurs de contenus
> > > > > > > 144. Canal+ répercute la taxe Sarkozy pour le cinéma
> > > > > > > 145. Suppression du bonus GPL
> > > > > > > 146. Les bonus de pension des parents de 3 enfants seront imposés
> > > > > > > 147. Majorer les plus-values mobilières et immobilières
> > > > > > > 148. La taxe sur la publicité extérieure fait polémique
> > > > > > > 149. Augmenter les cotisations des fonctionnaires.
> > > > > > > 150. Taxe sur la publicité par Internet (taxe Google)
> > > > > > > 151. Hausse de 5% de la taxe su les pylônes électriques.
> > > > > > > 153. Plus value immobilière majorée.
> > > > > > > 154. Taxe sécurité aérienne majorée de 15%.
> > > > > > > 155. Taxe sur les moyens de reproduction audiovisuels.
> > > > > > > 156. La suppression de l’ISF augmentera le poids de l’impôt pour tous.
> > > > > > > 157. Donations. Le délai de 6 ans en franchise de droits est porté à 10 ans
> > > > > > > 158. Création d’un exit tax pour les ventes d’entreprises effectuées par des personnes désireuses d’aller à l’étranger.
> > > > > > > 159. Relèvement de 20 à 25% des droits de successions sur les assurances
> > > > > > > 160. Relèvement de 1,10% à 2,50% du prélèvement sur l’actif brut des divorcés
> > > > > > > 161. Hausse de la CSG de 1,2%. Après un + 0,3% en 2011, soit 1,5% en deux ans
> > > > > > > 162. Taxe sur les sodas. Après une hausse de 1 centimes la canette, on prévoit 3 centimes
> > > > > > > 163. Alcools nouvelle hausse des droits
> > > > > > > 164. Tabac. Hausse de 6% en 2011 et de % en 2012
> > > > > > > 165. Bonus-Malus éco automobile réduit
> > > > > > > 166. Taxe de 3% sur l’hôtellerie de luxe en lieu et place de l’impôt prévu sur les Parcs à thèmes. Dont la TVA passait de 5,5% à 19,6%. Projet remplacé par la TVA augmentée de 5,5 à 7%.
> > > > > > > 167. Impôt sur les sociétés. Le report des déficits antérieurs est limité dans le temps.
> > > > > > > 168. Impôt sur les sociétés. Suppression de l’abattement de 30% sur les entreprises opérant dans les DOM.
> > > > > > > 169. Heures supplémentaires. La déduction fiscale est gelée au-delà de 1,6 fois le SMIC.
> > > > > > > 170. Augmentation du taux minimum des amendes de 11 à 18 euros.
> > > > > > > 171. Résidences secondaires. Suppression de l’abattement fixe de 10%, l’abattement suit l’inflation réelle. Or l’abattement fixe avait pour conséquence de supprimer l’impôt au bout de dix ans.
> > > > > > > 172. Hausse du prélèvement sur forfait social (intéressement). Après une hausse de 4 à 6% en 2011. Hausse de 6 à 8% en 2012.
> > > > > > > 173. Assurances. Suppression de l’exonération de taxe sur les contrats.
> > > > > > > 174. Mutuelles. Création d’un prélèvement sur l’ensemble des contrats en cours de 3,5% après 3,5% l’année précédente.
> > > > > > > 175. Immobilier. Hausse de 5 à 10% de l’impôt sur les plus-values à long terme.
> > > > > > > 176. Fiscalité. Hausse de l’impôt par une contribution exceptionnelle de 3% sur les revenus de 250 000 euros, de 4% à partir de 50 0000 euros par part.
> > > > > > > 177. Fiscalité. Hausse de 1% sur la tranche la plus élevée qui passe de 40 à 41%.
> > > > > > > 178. Sociétés. Suppression du bénéfice mondial consolidé.
> > > > > > > 179. Modification à la baisse du dispositif Scellier. Pour la deuxième fois, le dispositif est diminué car étant trop avantageux !! Il est supprimé au 1er janvier 2013.
> > > > > > > 180. Actions en justice. Création d’un droit de timbre de 35 euros pour pouvoir entamer une action en justice.
> > > > > > > 181. Frégates de Taïwan. Une nouvelle dépense doit être inscrite au budget pour 460 millions d’euros.
> > > > > > > 182. Suppression de l’Allocation Equivalent Retraite au 1er janvier 2011.
> > > > > > > 183. Un fioul plus taxé pour les agriculteurs et le BTP : gain 1 milliard par an
> > > > > > > 184. Taxe sur les transactions financières.
> > > > > > > 185. Taxation des services de messagerie financière.
> > > > > > > 186. Les Foncières (SIIC) plus imposées de 40%, sortent des PEA.
> > > > > > > 187. Suppression de l’abattement de 15% sur les plus-values lors des ventes de chevaux.
> > > > > > > 188. Surtaxation des loyers pour des revenus de logements de moins de 14m2
> > > > > > > 189. Hausse de la TVA de 5,5% à 7%.
> > > > > > > 190. Augmentation de l’impôt sur les sociétés de 33,3 à 38.3%. Sous condition de 250 000 euros de chiffre d’affaires.
> > > > > > > 191. Indemnisation des indemnités journalières de maladie taxation à 60% du salaire net ou augmentation du nombre de jours de carence
> > > > > > > 192. Indemnités de licenciement soumises à prélèvement à partir de 72774 euros contre 109 000 euros actuellement.
> > > > > > > 193. Le prélèvement forfaitaire sur les revenus mobiliers est relevé de 19 à 24%. Ce taux sera passé de 2007 à 2011 de 15 à 24% soit une progression de 60%.
> > > > > > > 194. Suppression de la non imposition sur les plus-values à long terme.
> > > > > > > 195. Création d’une journée supplémentaire de carence en matière de congés de maladie.
> > > > > > > 196. Tous les barèmes d’imposition sont gelés en 2012 et 2013.
> > > > > > > 197. L’inflation ne sera pas répercutée sur les allocations familiales en 2012 et 2013.
> > > > > > > 198. Hausse de la fiscalité locale de 22% en cinq ans, trois fois plus rapide que l’inflation constatée. Il s’agit de suppléer aux défaillances de l’Etat en matière sociale.
> > > > > > > 199. Nouvelle hausse du rabot sur les niches fiscales porté de 10 à 15%.
> > > > > > > 200. Plafonnement sur niches fiscales. Surtout ne pas confondre le plafonnement et le coup de rabot. Ce sont bien deux mesures distinctes.
> > > > > > > 201. Réduction de 20% du taux du crédit d’impôt en faveur du développement durable.
> > > > > > > 202. Augmentation des prix du gaz au 1er janvier 2012.
> > > > > > > 203. Blocage du taux d’intérêt des livrets A.
> > > > > > > 204. TVA Sociale. L’annonce d’une TVA Sociale toucherait les cotisations patronales, salariales, la CSG. Pour le moment nous ne savons rien sur le taux.
> > > > > > > 205. Taxe sur les transactions financières. Voir 184, mais application seulement en France.
Source et détails: Dirpareferences..over-blog.comPartie 1Partie 2Partie 3.
Merci au blog Dirpa Références pour le travail exceptionnel en rédigeant cette liste.
À noter que si toutes ces taxes ont été créées, certaines ne sont plus en cours comme la « taxe Google » par exemple…
Et maintenant, un petit bilan du champion actuel: François Hollande, président des français et du déni généralisé, maître incontesté du « flanbisme »et capitaine du Titanic.
Le site Rue89 a créé un « outil » permettant de connaître les nouveaux impôts et les nouvelles taxes depuis le début de son mandat, cet outil allant jusqu’au mois d’aout 2013, et voici son contenu:
Suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires.
Août 2012
Relèvement des droits de succession : le plafond en dessous duquel les successions et donations en ligne directe ne sont pas imposées passe de 159 500 euros (tous les dix ans) à 100 000 euros (tous les quinze ans).
Août 2012
Contribution exceptionnelle sur la fortune (uniquement en 2012).
Août 2012
Impôt sur le revenu : maintien du gel du barème décidé sous Nicolas Sarkozy (sauf pour les deux premières tranches). C’est une hausse déguisée. En temps normal, le barème augmente pour tenir compte de l’inflation. Conséquence mécanique : une hausse de l’impôt pour tous ceux dont les revenus ont augmenté.
Janvier 2013
Impôt sur le revenu : création d’une tranche supplémentaire à 45%.
Janvier 2013
Quotient familial : baisse du plafond. Raboté de 336 euros cette année, il passera de 2 000 à 1 500 euros par demi-part d’enfants à charge l’an prochain (chacun des deux premiers enfants donne droit à une demi-part, chaque enfant supplémentaite à une part entière).
Janvier 2013
Frais professionnels déductibles de l’impôt : baisse du plafond. La déduction de 10% pour frais ne peut excéder 12 000 euros, contre 14 157 auparavant.
Janvier 2013
Niches fiscales : coup de rabot général de 15%. Les avantages qu’elles peuvent procurer ne peuvent plus excéder 10 000 euros (18 000 euros si vous avez investi dans des niches « culture » et « outre-mer »).
Janvier 2013
La puissance fiscale des véhicules est plafonnée à 7 chevaux (contre 13 chevaux avant). Soit une baisse mécanique de l’exonération de cotisations sur les indemnités kilométriques pour les véhicules les plus puissants.
Janvier 2013
Taxe sur la bière : hausse de 160% (environ 5 centimes en plus pour un demi).
Janvier 2013
Taxes sur le tabac : plus 20 centimes par paquet de cigarette, plus 40 centimes par paquet de tabac à rouler.
Juillet 2013
Instauration d’une taxe de 0,15% (0,3% en 2014) sur les pensions de retraite (« contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie »).
Janvier 2013
Alignement de l’imposition des revenus du capital sur celle du travail. Les intérêts, dividendes et plus-values encaissés à partir de cette année seront imposés selon la tranche d’imposition. Il ne sera plus possible de bénéficier d’un prélèvement forfaitaire libératoire.
Janvier 2013
Hausse de la taxe sur les logements vacants : 15% de sa valeur locative la première année, 25% à partir de la deuxième.
Janvier 2013
Hausse du malus automobile.
Janvier 2013
Hausse de la TVA sur la plupart des services à la personne (sauf les aides aux personnes âgées, handicapées ou dépendantes). C’était une exigence de la Commission européenne.
Juillet 2013
Réforme du barème de l’impôt sur la fortune (ISF).
Janvier 2013
Hausse des taxes sur l’électricité et le gaz (la Contribution tarifaire d’acheminement, prélevée sur les factures d’électricité et de gaz, finance les retraites de certains agents électriques et gaziers). Surcoût estimé : entre 1 et 5 euros par an selon votre consommation.
Mai 2013
Suppression de la réduction d’impôt pour frais de scolarité dans le secondaire. Jusqu’ici, la réduction d’impôt s’élevait à 61 euros pour un enfant scolarisé au collège et 153 euros pour un lycéen.
Janvier 2014
TVA : le taux normal passera de 19,6% à 20% en 2014, le taux intermédiaire (sur l’hôtellerie et la restauration) de 7% à 10% (et le taux applicable en Corse passera de 8% à 10%).
Janvier 2014
Réforme des retraites : hausse des cotisations salariales (0,15 point en 2014, puis 0,05 en 2015, 2016 et 2017, soit au total 0,3 point). Soit, à terme, environ 4,5 euros par mois en moins sur un smic.
Janvier 2014
Suppression de l’exonération d’impôt sur la majoration de 10% des pensions de retraite pour les parents de trois enfants et plus.
Janvier 2014

Source et tableau complet sur: Rue89

> > Sans compter le rabotage de 20% de la participation de l'ETAT sur la "Retraîte Mutualiste du Combattant" ; véritable déni de reconnaissance envers tous ceux qui l'ont servi, au péril de leurs vies ! ...

Et tout cela n’est pas terminé,
n’oubliez pas que 2014 s’annonce exceptionnelle
et que nos politiques sont très doués pour trouver de nouvelles sources de revenus!

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
... .
...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: Lapeste :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 26 699
Localisation: Hte Saône
MessagePosté le: Sam 1 Fév - 19:18 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant
Comment les banques ont profité de la crise grâce aux garanties d'Etat
LE MONDE | 27.01.2014 à 10h46 Par Marie Charrel






Entre 200 et 300 milliards d'euros par an : c'est l'avantage financier que les banques européennes ont tiré des garanties implicites que leur ont fournies les Etats pendant la crise, selon une étude réalisée par l'expert financier indépendant Alexander Kloeck à la demande des eurodéputés du groupe écologiste. « C'est l'un des graves dysfonctionnements révélés par la crise et il n'a pas encore été traité », s'alarme le député européen belge (Groupe les Verts-Alliance libre européenne), Philippe Lamberts.
Publiée lundi 27 janvier, cette étude pourrait relancer les débats sur le sujet, alors que Michel Barnier, le commissaire européen au marché intérieur, s'apprête àprésenter, mercredi 29 janvier, son projet de séparation des activités bancaires, visant à mieux réguler le secteur.
« TOO BIG TO FAIL »
En 2010 et 2011, la question de ces garanties implicites agitait la classe politiqueeuropéenne. Quand la banque Lehman Brothers a fait faillite, en 2008, les autorités ont réalisé que certains établissements étaient systémiques, ou « too big to fail » : « trop gros pour qu'on puisse les laisser faire faillite » sans provoquer des dégâts sur l'économie réelle. C'est le cas des grandes banques européennes universelles, mêlant récolte des dépôts des épargnants et activités sur les marchés : BNP Paribas, Deutsche Bank, UBS…
« Les investisseurs sont persuadés qu'en cas de crise grave, les gouvernements agiront pour les empêcher de faire défaut », commente Laurence Scialom, spécialiste du sujet à l'université Paris-X - Nanterre. C'est ce que les économistes appellent la garantie ou subvention implicite des Etats.
A priori, on pourrait juger que c'est une bonne chose, puisque cette garantie n'est quasiment jamais utilisée. L'ennui, c'est qu'elle a de nombreux effets pervers. D'abord, elle incite les banques à prendre plus de risques sur les marchés financiers« C'est l'aléa moral : la certitude d'être aidé par l'Etat pousse à adopterdes comportements moins prudents », explique Bruno Colmant, économiste à l'Université catholique de Louvain.
Ensuite, la garantie implicite crée des distorsions de concurrence. Les banques qui en bénéficient profitent de conditions de financement plus favorables que les autres établissements sur les marchés, puisqu'elles sont jugées plus sûres.
« CES INSTITUTIONS GAGNENT DE L'ARGENT GRÂCE AU SOUTIEN DES ETATS »
Les agences de notation reconnaissent cet avantage. Elles attribuent deux types d'évaluation aux banques « too big to fail » : l'une, dite stand alone, considérant le seul bilan de santé financier de l'établissement, l'autre dite all-in, intégrant la garantie des Etats. « La seconde note est toujours meilleure que la première, preuve que ces institutions profitent de taux d'intérêt plus bas, et donc, gagnent de l'argent grâce au soutien des Etats », dit M. Lamberts.
C'est en se fondant sur ces écarts de notes qu'Alexander Kloeck a établi qu'entre 2007 et 2012, le secteur bancaire européen a reçu l'équivalent de 208,8 à 320,1 milliards d'euros par an de subventions implicites des Etats, qui ont, pour l'essentiel, profité aux établissements systémiques. L'étude évoque également les estimations menées par d'autres experts ces dernières années, suivant des méthodologies différentes. Les résultats, très variables, s'échelonnent entre 96 et 293 milliards d'euros par an.
« Ces calculs purement théoriques ne veulent rien dire », balaie un banquier parisien, rappelant que lorsqu'ils ont prêté de l'argent aux institutions bancaires, les gouvernements ont été entièrement remboursés, intérêts en plus.
Ces garanties publiques ont tout de même nui aux Etats au plus fort de la crise, puisque les agences de notation ont considéré qu'elles risquaient d'alourdir les dettes souveraines. C'est l'un des motifs évoqués par Standard & Poor's et Moody's lorsqu'elles ont dégradé la note de l'Etat français en 2012.
« IMPOSER UNE FILIALISATION DES ACTIVITÉS DE MARCHÉS LES PLUS RISQUÉES »
Les gouvernements commencent à prendre des mesures pour atténuer ces effets pervers : les règles de Bâle III ont imposé aux banques de renforcer leurs capitaux propres afin d'être en mesure de mieux absorber les chocs ; la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont adopté de lois de séparation des activités bancaires. « L'objectif est d'imposer une filialisation des activités de marchés les plus risquées, afin qu'elles ne profitent plus de la garantie publique dont bénéficient légitimement les dépôts des particuliers », résume Hubert de Vauplane, professeur de droit bancaire à Paris-II.
« C'est un début, mais ces législations doivent aller plus loin, sans quoi les bonus des traders resteront, de facto, garantis par l'Etat », ajoute Christophe Nijdam, du cabinet indépendant d'analyse financière AlphaValue. Comme de nombreux experts, il juge que ces lois comportent tant d'exceptions – surtout en France – que leur efficacité sera limitée.
« Nous espérons que le projet de Michel Barnier ira plus loin que la loi française, trop peu ambitieuse », commente-t-on chez Finance Watch, une ONG qui lutte pour une meilleure transparence financière.

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
... .
...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: CHARLY.74 :.


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2013
Messages: 4 618
Localisation: La Yaute
MessagePosté le: Dim 2 Fév - 19:11 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
...
...Tout le monde sait tout sur tout, mais moi je ne sais pas !!!


Revenir en haut
.: Lapeste :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 26 699
Localisation: Hte Saône
MessagePosté le: Dim 2 Fév - 20:04 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
... .
...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: Lapeste :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 26 699
Localisation: Hte Saône
MessagePosté le: Dim 2 Fév - 20:49 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant

Image du Blog virtuellife.centerblog.net
... .
...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: Cesarion :.
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 6 394
Localisation: Normandie
MessagePosté le: Mar 4 Fév - 17:44 (2014)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques. Répondre en citant

Image du Blog virtuellife.centerblog.net


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
.: Contenu Sponsorisé :.


MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:03 (2017)    Sujet du message: le ptit coin de la politique sans polémiques.
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la taverne des zumoristes Index du Forum » Technique et râlage Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 323, 24, 2555, 56, 57  >
Page 24 sur 57

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by Taloche Town © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com